texte_promotions
La Cave à vin PLATINUM
La Cave à vin PLATINUM

€44,000.00 HT €41,800.00 HT



Petrus 2014 CBO (1x75cl)
Petrus 2014 CBO (1x75cl)

€2,265.00 HT €1,850.00 HT



Château Ausone 2013 CBO(6x75cl)
Château Ausone 2013 CBO(6x75cl)

€2,430.00 HT €2,260.00 HT



Château Angelus 2008 (1x75cl)
Château Angelus 2008 (1x75cl)

€280.00 HT €245.00 HT



Château Angelus 2005 (1x75cl)
Château Angelus 2005 (1x75cl)

€470.00 HT €390.00 HT



Château Léoville Poyferré 2014 CBO (6x75cl)
Château Léoville Poyferré 2014 CBO (6x75cl)

€336.00 HT €297.00 HT



Sassicaia 2009 CBO (6x75cl) Tenuta San Guido
Sassicaia 2009 CBO (6x75cl) Tenuta San Guido

€930.00 HT €825.00 HT



Sassicaia 2011 CBO (6x75cl) Tenuta San Guido
Sassicaia 2011 CBO (6x75cl) Tenuta San Guido

€792.00 HT €675.00 HT



Sassicaia 2014 CBO (6x75cl) Tenuta San Guido
Sassicaia 2014 CBO (6x75cl) Tenuta San Guido

€750.00 HT €675.00 HT



Masseto 2011 CBO (1x75cl) Tenuta dell Ornellaia
Masseto 2011 CBO (1x75cl) Tenuta dell Ornellaia

€655.00 HT €585.00 HT



Masseto 2012 CBO (6x75cl) Tenuta dell Ornellaia
Masseto 2012 CBO (6x75cl) Tenuta dell Ornellaia

€3,870.00 HT €3,599.10 HT



Masseto 2013 CBO (1x75cl) Tenuta dell Ornellaia
Masseto 2013 CBO (1x75cl) Tenuta dell Ornellaia

€615.00 HT €590.00 HT



faq
texte_newsletter

 

Pour recevoir nos offres spéciales :
inscrivez vous à notre newsletter ou contactez-nous
     
bouton-livredor
bouton-recommander-ami
» » Le millésime 2015 en vins de Bordeaux
Exporter en pdf  Exporter en pdf


Vins de Bordeaux 2015,de jolies perspectives !

 

Aux portes des vendanges du millésime 2015,voici les commentaires de Jean-Marc Quarin sur la situation dans le vignoble bordelais :

  • Bordeaux 2015, de belles promesses

Avec un mois de juillet sec, beau et chaud, je m'attends à des vins rouges structurés. Les premières analyses confirment ces hypothèses et un niveau de concentration comparable à 2010.
 
Les Bordeaux 2015 ont présenté dès le début du cycle végétatif des originalités viticoles naturelles, véritables atouts pour propulser ce millésime vers les sommets :
- une floraison rapide et homogène en juin (les cabernets sauvignons et les merlots ont fleuri en même temps)
- une véraison fin juillet et début août tout aussi rapide et homogène. Ce non-étalement sera un facteur de succès supplémentaire en cas de pluie mi-septembre.
Juillet, chaud, sec (deux fois moins arrosé que la moyenne trentenaire) a induit une contrainte hydrique précoce (arrêt de la pousse de la vigne) qui rappelle à certains le millésime 2005. Elle s'est installée lentement puis progressivement entre la deuxième et la quatrième semaine de juillet. Pour mémoire, cet arrêt précoce de la pousse de la vigne permet à la plante de s'occuper de sa reproduction, donc la maturité de ses fruits, plutôt que de la pousse du feuillage. Le personnel qui a rogné les vignes avant de partir en congé fin juillet a été surpris de ne pas avoir à le refaire en revenant trois semaines après en août. Un fait d'autant plus étonnant qu'août 2015 est deux fois plus arrosé que la moyenne. Toujours en juillet, la pluie est tombée au moment idéal pour éviter tout blocage dans le cycle végétatif et favoriser une véraison parfaite.
 
D'un paysage sec aux tons jaunes en juillet, les sols viticoles se sont colorés en vert en août. Août 2015 a reçu 65 à 135 mm d'eau selon les appellations, soit une quantité bien au-dessus de la moyenne trentenaire située à 55 mm. «Heureusement», disent certains, vu le déficit annuel en eau. « Il le fallait bien pour redonner de la vie» commentent d'autres. En juillet les raisins étaient si petits que le prévisionnel de volume s'annonçait trop faible par absence de jus. Cette pluie souvent tombée sous forme d'orages, et donc vite éliminée, a quand même redonné une taille normale aux baies de raisins. C'est donc de l'or qui est tombé du ciel. Et bien que ces poids de baies soient inférieurs à 2014, la récolte 2015 s'annonce volumineuse de par la taille des grappes.
« Août fait le moût », disaient les anciens. Selon mes observations sa climatologie détermine le niveau de présence du vin en milieu de bouche. La pluie tombée pourrait induire de la dilution au centre du palais. Ce risque sera compensé par des saignées. Par chance pour les amateurs comme pour les propriétaires, un volume de récolte suffisant, non contraignant économiquement, autorise des saignées ou des sélections. Il est plus difficile de les envisager dans un millésime peu productif.
Notez encore qu'en août, la température moyenne se situait autour de 21°2 soit la température moyenne trentenaire. Ces températures ont varié entre 9° et 35°. Voilà qui pourrait avoir favorisé une très bonne concentration aromatique. Actuellement, les premiers résultats de vinification sur les raisins blancs mentionnent un éclat supérieur à 2014. Toutefois les températures et la chaleur de juillet pourraient induire des structures de vins blancs secs molles par manque d'acidité.  
 
Nous sommes maintenant à l'avant-veille des vendanges de rouges. D'autres faits positifs apparaissent :
  • depuis le début de la semaine, les nuits sont devenues plus froides. Il fait 8 à 9° le matin et pas plus de 22 à 24° l'après-midi. C'est excellent pour le développement aromatique et du pain béni pour l'état sanitaire du raisin.
  • Les prévisions météorologiques sont excellentes jusqu'au 16 septembre. Ainsi les raisins rouges pourraient continuer leur maturité lentement et régulièrement.

 

Pour l'heure et sur le papier, la rive droite avec ses sols argilo calcaires qui résistent bien à la sècheresse, et une pluviométrie plus faible en août (65 à 85 mm) pourrait posséder un bel avantage sur la rive gauche ou le niveau de pluie en août est de 135 mm à Léognan, 130 mm à Saint Estèphe et 100 mm à Saint Julien. Toutefois, il convient de garder à l'esprit que le cabernet sauvignon est un cépage plus plastique que le merlot. Il aura mieux supporté les à-coups climatiques entre juillet et août. Certains viticulteurs médocains préfèrent actuellement son goût à celui du merlot. Une autre rareté pour l'époque. Souvenons-nous que dans un millésime caniculaire tel que 2003, le cabernet sauvignon fut royal rive gauche à condition d'être planté sur des graves au sous-sol argileux (plus riche en eau).
  • La décision finale
Au-delà des particularités propres à chaque cru, deux faits influenceront définitivement les résultats dans les prochains jours :
  • le travail des hommes à la vigne pour éliminer du raisin et garantir la bonne fin de sa maturité. Vu le volume de récolte important, il est indispensable. Certains vont essayer de s'en passer. Je m'attends donc à des résultats de dégustation hétérogènes sur ce millésime.
  • La présence ou l'absence de pluie lors des grandes marées de septembre. Celles-ci perturbent régulièrement le climat. Or, en 2015 elles auront lieu tardivement entre le 27 septembre et le 1er octobre. Une chance de plus pour ramasser du raisin de façon homogène, rapide et dans de bonnes conditions.
Aujourd'hui, les vendanges de rouges sont proches sur les terroirs les plus précoces. Les degrés d'alcool sur les merlots sont déjà élevés (autour de 13°5). Ils sont plus faibles sur les cabernets sauvignons (11°5). A mon sens, les merlots que j'ai goûtés, y compris à Pomerol, vignoble précoce, ne sont pas encore mûrs.
  • L'impact d'un grand millésime sur le marché

Le 2015 se vendrait plus cher que le 2014. Le regard sur 2014 changerait. Actuellement des marchands se penchent sur lui et commandent à nouveau des primeurs. Cette demande fera monter les prix. Quant aux 2013, ils restent ignorés par le marché. Une hausse des 2014 et des 2015 induirait une demande pour 2013 et là encore une augmentation.
Certains se préparent à ce scénario. Il reste encore deux incertitudes : la confirmation d'un grand millésime et une augmentation des prix au printemps 2016. Cette dernière ne peut advenir qu'à une seule condition : que les bourses mondiales se montrent fortes à ce moment précis. En effet, même si je le regrette, le prix du vin des marques célèbres grimpe plus du fait des spéculateurs que des buveurs.

Source : www.quarin.com - Jean-Marc Quarin.

 

                                                                      
 

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris