texte_promotions
La Cave à vin PLATINUM
La Cave à vin PLATINUM

€44,000.00 €41,800.00



faq
texte_meilleures_ventes
Château Coutet 2015 CBO (6x75cl) Primeur
€174.00
Voir le top ventes complet
texte_newsletter

 

Pour recevoir nos offres spéciales :
inscrivez vous à notre newsletter ou contactez-nous
     
bouton-livredor
bouton-recommander-ami
» » » - Sauternes et Barsac 2015

Investissement en vins de Bordeaux 2015 : Sauternes et Barsac 2015 Primeur

 

Sauternes et Barsac 2015 : Un grand millésime hétérogène

 

L'expérience de la dégustation prouve qu'un développement de la pourriture noble rapide (en septembre plutôt qu'en novembre) sur des raisins blancs mûrs induit une qualité de Botrytis supérieure. Dans ces circonstances précoces, d'autres microorganismes n'ont guère le loisir de se mêler à l'affaire. Ainsi, les nez des 2015 apparaissent d'abord purs avec des notes de fruits blancs ou fruits exotiques sans touche de safran, curry ou autres épices, certes comestibles, mais à l'origine en rapport avec une vendange moins pure ou moins bien triée.
 
A Sauternes, les anciens disaient qu'il fallait un orage vers le 15 août pour apporter l'humidité bénéfique au développement de la pourriture noble.  Cette année, il est venu le 28. De nombreux crus ont donc vendangé dès la première semaine de septembre, à vitesse variable. En effet, sur certains sols plutôt argileux de Sauternes, le Botrytis n'est venu qu'en octobre (château de Fargues). A ce titre, les sols calcaires de Barsac semblent avoir été plus précoces. Les crus qui ont débuté les vendanges en septembre pour finir en octobre, 4 ou 5 tries après, mentionnent que la richesse dans leur assemblage provient des lots 3, 4 et 5 plutôt que 1 et 2. Ces derniers apportent une note rôtie inimitable dans les vins (comme en cuisine).


Sur ce point précis, le millésime diffère de bien d'autres. La richesse en sucre était si forte dans les raisins qu'il ne fallait pas vendanger que des grappes atteintes par la pourriture noble pour ne pas friser l'overdose de sucre résiduel. Ainsi, à la différence de millésimes, tels 2009 ou 2011, de nature un peu plus rôtis, bon nombre de 2015 sont issus d'un mélange de vendanges botrytisées (80 %), mais aussi passerillées ou tout simplement dorées (20 %).
Cette année, le sourire des viticulteurs s'explique aussi par l'abondance du volume des récoltes, 16 hl/ha à Yquem et Suduiraut soit au moins 50 % de plus que les autres millésimes.
L'équilibre des 2015 permettra d'apprécier ces vins jeunes sans en altérer la garde, soit 20 à 40 ans pour les meilleurs.

Information : pour mémoire, je rappelle que les vins produits sur la commune de Barsac peuvent indifféremment utiliser l'appellation Barsac ou Sauternes. Or leurs sols sont plutôt Barsacais que Sauternais. C'est le cas notamment de Cantegril, La Clotte Cazalis, Romer du Hayot, Romer.JMQ

pixel_trans
Trier articles par
croissantdécroissant
pixel_trans
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris